« Dolor Past »

Vous ne rêvez pas, il s’agit bien d’une news à propos du Dragon des Ténèbres. Comme il est rare que j’en fasse une, j’en profite pour rédiger une vue d’ensemble du projet incluant sa progression, quelques mots sur le site officiel et une illustration toute spéciale.

 

Progression du projet

Le premier tome subit quelques arrangements de mis en scènes. La narration de fond ne change pas, mais je me permets d’étaler l’histoire sur plusieurs pages. Je n’ajoute pas forcément de nouveaux éléments, mais je cherche à rendre certains passages plus immersifs. Certaines scènes de mon ancien storyboard s’enchaînaient trop rapidement, sans laisser le temps d’apprécier tel ou tel personnage. Le rythme de lecture était beaucoup trop répétitif et manquait radicalement de nuance entre les scènes calmes et les scènes d’action.
Bref, tout ça pour dire que le story board va être refondu… encore ! J’espère pouvoir montrer cette nouvelle version pour le Quai des Bulles 2014

Concernant le deuxième tome, sa structure est complètement écrite. Ce que j’entends par structure, c’est un peu comme un squelette avec les os posés dans le bon ordre. Après, il reste bien évidemment à placer les tendons, les nerfs, les organes, les muscles, etc. Donc, il y a encore du boulot ! Mais l’air de rien, ce premier jet m’aide beaucoup à rédiger les dialogues du premier tome.

Le troisième tome, quant à lui, est toujours en cogitation dans ma tête. Je connais les éléments importants, je sais comment toute ma pagaille va finir et quels personnages vont me détester à vie, mais beaucoup de zones demeurent floues ou ressemblent au vide intersidérale.

 

Le site officiel

Concernant le site officiel, j’ai peu de chose à dire de ce côté-là. En ce moment, c’est un peu un casse-tête. L’idée est d’améliorer certaines pages sans refonte complète des lignes de code.

 

Illustration « Dolor Past »

Pour conclure, je suis très fière de partager avec vous ma première VRAIE illustration pour mon projet chéri. Elle représente beaucoup pour moi, car pendant longtemps, je me suis interdite à réaliser des illustrations, sous peur qu’elles ne soient pas à la hauteur de mes attentes.

Finalement, ces dernières semaines, je me suis lancée à l’eau et ce, grâce au Trinquétte Publishing. Leur dernier challenge n’avait pas de thème imposé, chacun était libre de dessiner le personnage de son choix. Et là, je me suis dit que c’était vraiment l’occasion de mettre en avant mon univers. Par contre, comme j’ai complexifié peu à peu mon image, je n’ai pas pu la rendre dans les temps. Mais ce n’est pas grave, j’ai fait beaucoup plus qu’un challenge, je me suis fait plaisir et c’est devenu mon propre défi. Cette performance m’a non seulement permis de d’exécuter cette illustration, mais d’en commencer huit autres !

A propos de cette illustration, j’ai voulu montrer le rapport malsain entre Aydan et le Dragon des Ténèbres qui cohabite en elle et qui lui rappelle constamment son passé tourmenté pour mieux la manipuler. J’ai essayé d’être efficace dans la composition et les contrastes pour exprimer au mieux mes intentions. J’ai décidé simplement d’intituler ce travail « Dolor Past ».

 

dolor-past_by-suria

 

Hommage Yakari

yakari-hommage

Voici un dessin quelque peu spécial. En effet, il s’agit d’un hommage à Yakari, en collaboration avec la librairie Raspoutine. Pourquoi ? Surprise ! Vous en saurez plus dès septembre à l’occasion du dixième festival BD-fil (Lausanne – Suisse).

Yakari est une bande dessinée qui fait partie de mon enfance. Ou plus exactement, c’était la collection de mon deuxième frère, alors que je collectionnais « Johan et Pirlouit » et « Les tuniques bleues ».
Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été charmée par les dessins de Derib et j’ai même un Buddy Longway et un Yakari de dédicacé ! Malgré cela, je n’avais jamais tenté de reproduire l’un ou l’autre des personnages de Yakari, même Arc-en-ciel qui était mon personnage préféré étant petite. Cet hommage fut donc une première et non sans émotion.

En effet, c’est avec quelques références et baigné dans mes souvenirs de jeunesse que j’ai imaginé cette rencontre avec la petite chapardeuse. J’ai aussi eu un certain plaisir à travailler avec des aplats noirs. Je devrais employer cela plus souvent, c’est assez agréable en fin de compte.

Summer is rainy !

locle-page-01

Cela fait bientôt une mois et demi que je n’ai rien posté sur ce blog et le travail ne semble pas vouloir me lâcher.

D’une certaine façon, je n’ai pas trop à me plaindre et ce n’est pas comme si l’été en Suisse se présentait particulièrement ensoleillé ces temps-ci. Vive la pluie et les orages ! Il ne manque plus que la grêle et ce sera parfait Ahah !

Sur ma page facebook, j’avais annoncé il y a deux semaines que je ferais plusieurs news à propos de mes derniers travaux. Voici donc enfin une d’entre elle !

Il s’agit de ma participation (quatre planches) pour le quatrième collectif « Vivre le Locle en BD« . La BD sera lancée lors du long WE du 5 au 7 septembre prochain, lors de la foire du livre du Locle. La ville célèbre à cette  occasion le 5ème anniversaire de l’entrée de son patrimoine horloger au patrimoine mondial de l’UNESCO ; évènement dont la BD sera un des éléments phare.

Alors si vous souhaitez vous procurer un exemplaire dédicacé par les différents auteurs de ce quatrième tome, autour du thème du l’horlogerie, je vous invite cordialement à venir à cet événement. Et afin que vous vous faisiez une meilleur idée de ma participation, voici un petit extrait. Pour cette bande dessinée, j’ai voulu expérimenter le « gear-punk » avec une technique entre peinture, texture et crayon. Je suis plutôt contente du résultat, je trouve que ça donne quelque chose particulier.