Skip to main content

Bilan 2016, objectifs 2017

2016 aura été pour moi une année sous le signe de la fatigue, si bien que pour des raisons de santé, j’ai décidé en septembre d’arrêter définitivement de travailler sur la BD « Mais où est passée ma femme ? » signée chez les éditions Dargaud.

J’ignore si mon storyboard sera conservé ou si un autre dessinateur poursuivra le projet. Dans tous les cas, mon intermédiaire a été très compréhensif de ma situation et je me porte de mieux en mieux chaque jour. Ce n’est pas encore l’idéal, mais au moins je suis à présent capable d’exécuter des tâches simples comme sortir faire les courses sans être écroulée les deux jours suivants.

Mon repos forcé m’aura permis non seulement de revoir des amis de longues date, mais aussi d’un peu mieux restructurer mon avenir, mes projets.

 

STIGMA aura mûri avec des personnages et des scènes mieux réfléchis. Mon objectif cette année sera de finaliser une bonne fois pour toutes ses fichues premières planches et de placer peu à peu du contenu à jour sur le site officiel.


La petite chapardeuse aura eu droit à une out line pour une histoire de 46 planches. Mon objectif sera d’achever son dossier éditorial dans les mois à venir.


Grobball aura eu droit à un premier chemin de fer. Il s’agit d’un projet BD en pleine gestation qui va me demander beaucoup (vraiment beaucoup) de neurones pour écrire les dialogues.


Audrey et Samuel (titre facultatif) aura eu droit à un storyboard de 19 pages d’après un texte de Reven Niaga, autour de son projet Oséamune. Je ne sais pas encore sur quel style graphique m’appuyer pour une version finalisée. (← sens de lecture japonais)


Le blog aura subi un relooking minimaliste et je reprends en main la mise en place de sa boutique en ligne !

Voilà pour les très grosses lignes. J’espère que 2017 sera une année beaucoup plus saine et productive.

St Malo, le retour

St Malo c’est fini depuis quelques jours et pourtant, je prends du temps à m’en remettre.
Un festival toute seule, surtout de cette ampleur, j’avoue, c’est terriblement épuisant. Une fatigue toutefois compensée par de nombreuses belles rencontres, un magnifique soleil les deux premiers jours, un accueil chaleureux des organisateurs et, bien entendu, quelques délicieuses crêpes bretonnes !

Comme la cession précédente, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. C’est toujours difficile d’anticiper ce qui va se vendre et ce qui ne va pas se vendre. J’ai été surprise dans le bon sens du terme, car l’article qui s’est le plus vendu, c’est bel et bien la BD de la petite chapardeuse et ce, même si elle n’était disponible qu’en pré-commande !!! Pour vous donner une idée, elle représente le 60% de ma caisse. Je suis très contente de ce chiffre, ça m’encourage vraiment à présenter l’album suivant pour l’année prochaine et cette fois beaucoup plus correctement avec un vrai stock. Comme on dit, on apprend de ses erreurs.

Pour parler de la petite chapardeuse, les derniers détails avec l’imprimeur sont actuellement réglés, il ne me reste plus qu’à leur transmettre les fichiers définitifs. J’espère toujours réussir à envoyer tous les exemplaires commandés avant la fin du mois. N’empêche qu’avec les pré-commandes du crowdfunding, celles de St Malo et sur Internet, ça fait quand même 117 albums de vendus, dont 60 à dédicacer… ce qui est plutôt classe !

Concernant le Dragon des Ténèbres, certains d’entre vous m’ont posé des questions sur sa progression. Dans un premier temps, je tiens à dire que votre intérêt pour ce projet me touche beaucoup, car c’est quelque chose de bien ambitieux et qui me tient très à coeur. Il est vrai que je ne l’ai pas mis en avant cette année pour bien poser la petite chapardeuse. Je progresse gentiment dans l’écriture et le story board et je me fais surtout plaisir avec des illustrations. J’attends notamment des confirmations de travail, et selon quoi, peut-être aurai-je à nouveau le courage de présenter le projet à Angoulême.

Voilà, le blian de cette année est très positif et c’est avec plaisir que je me présenterai pour le Quai des Bulles 2015 !

Merci énormément pour tous vos soutiens et encouragements !!! Je trouve vraiment incroyable qu’autant de gens me fassent confiance. Cela me surprend constamment et remplit mon cœur d’une joie immense.

Encore une fois, merci à vous tous

stand_st_malo

Merci, merci, merci et milles mercis !

 

C’est avec un immense plaisir que je vous écris cette news qui clôture positivement la campagne de crowdfunding de « la petite chapardeuse » sur wemakeit.ch.

Il y eu des hauts et des bas, des moments de doute, de joie, d’angoisse, mais nous avons tous réussi à ce que le rêve de la petite chapardeuse devienne réalité.

Cette victoire est multiple. Le financement est non seulement atteint, mais le public de la petite chapardeuse s’est élargi. J’ai rencontré ou revu des gens formidables. Certains d’entre eux ont investi dans le projet, d’autres m’ont écrit et encouragée. Vous avez tous contribué d’une manière ou d’une autre et qu’importe la façon, j’ai été très touchée dans tous les cas de figure.

J’ai l’impression que je ne saurai jamais vous remercier assez pour toute la confiance que vous m’avez portée tout au long de cette campagne.

Le 22 mai, vers 23h30, ce fut un bonheur incroyable d’avoir enfin atteint les 100%. Le nombre de partages et de lectures de la vidéo a été tout à fait bluffante ce jour-là. Chacun de vous a participé pour que ce projet devienne un succès ! Merci !

Pour ne rien vous cacher, j’ai fêté cet événement en me préparant des crêpes au Nutella (oui, j’adore les crêpes au Nutella).
Je me suis sentie délivrée d’une grande pression, comme après avoir reçu les résultats d’un examen de fin d’année. J’ai notamment récupéré plusieurs heures de sommeil ces deux derniers jours.

Toutefois, beaucoup de travail m’attend cet été, mais c’est avec l’esprit serein que je vais m’y atteler. Je suis très heureuse que nous ayons réussi cette campagne. J’ai beau être celle qui dessine la petite chapardeuse, sans vous elle ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. C’est grâce à vous tous qu’elle forge peu à peu son avenir et je tâcherai de toujours m’en souvenir.

Je débute dans le vaste monde professionnel de la bande dessinée et j’entends de plus en plus fréquemment que le secteur rencontre des soucis financiers. Je reste tout de même très optimiste et je conserve ma conviction que j’en ferai mon métier jusqu’à la fin de mes jours. Je sais à présent qu’en présentant la petite chapardeuse aux prochains festivals, je ne suis plus toute seule à lui tenir la main.

La date de sortie de la BD est fixée pour début septembre. Vous recevrez vos contreparties à partir de cette période et au plus tard en octobre. En attendant, plusieurs news sont au programme pour vous montrer la progression des planches. Je vous contacterai aussi individuellement pour confirmer vos adresses postales et vos choix de dédicace ou dessin sur demande.

Pour les 20 contributeurs français, en ce qui concerne les frais d’expédition, vous n’avez pas à vous en soucier. En effet, je me déplacerai jusqu’à la frontière pour l’envoie de vos contreparties.

Pour le contributeur belge, italien, américain et les deux allemands, comme vous n’êtes que cinq, cela ne posera pas de problème à mon budget. J’enverrai également depuis la France.

Merci infiniment pour tout votre soutien. Vous avez tous été incroyables !! L’aventure peut enfin commencer !!

Merci, merci, merci et milles mercis !

Guide de chapardage N°4

guide-04-myrtilles

 

Quatrième et dernier épisode « Guide de chapardage » dans l’Illustré numéro 15. J’ai pris le soin d’introduire un nouveau personnage pour conclure cette série. J’espère que cette mini-chapardeuse saura vous séduire à son tour. Cette dernière a été baptisée « Ciboulette » et son péché mignon, comme vous pouvez le constater ce sont les myrtilles.

 

Concours

Dernière ligne droite pour donner sa chance à la petite chapardeuse. L’illustré donne sa chance à 12 auteurs de BD encore non publiés. Les lecteurs, abonnés ou non, peuvent voter en attribuant une note. L’auteur qui obtiendra le meilleur résultat bénéficiera d’un soutien du magazine pour la suite de sa carrière. Pour voter, il suffit d’aller sur la page BD – concours de l’Illustré et de sélectionner la note de votre choix, la meilleure étant (6).

Un grand merci d’avance et une ENORME merci pour toutes les personnes qui m’ont soutenue et encouragée ces trois dernières semaines.

Guide de chapardage N°3

guide-03-panier

 

Troisième épisode « Guide de chapardage » disponible dans l’Illustré numéro 14. En réalisant cette planche, j’ai appris que dessiner ET mettre en couleur un panier pique-nique était une chose particulièrement fastidieuse… chose qui ne m’a étrangement pas effleuré l’esprit quand j’ai esquissé le story board. Mais au final, ça en valait la peine. Par contre, à l’avenir, j’éviterai de placer un panier à tout va.

 

Concours

L’illustré donne sa chance à 12 auteurs de BD encore non publiés. Les lecteurs, abonnés ou non, peuvent voter en attribuant une note. L’auteur qui obtiendra le meilleur résultat bénéficiera d’un soutien du magazine pour la suite de sa carrière. Vous pouvez voter chaque semaine. Pour donner sa chance à la petite chapardeuse, il suffit d’aller sur la page BD – concours de l’Illustré et de lui donner la meilleure note (6). Un GRAND merci d’avance ! Et à la semaine prochaine pour un nouveau  »Guide de chapardage ».

Les 23h de la BD, c’est fini !

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

Les 23h de la BD de cette année ont été exceptionnelles !

L’équipe des 23h de la BD a non seulement remis à neuf leur site Internet, mais ils ont aussi lancé le Turbomédia comme nouveau défi. Au lieu de réaliser 24 planches en 23 heures, les plus audacieux avaient la possibilité de réaliser une bande dessinée de 80 écrans. C’est-à-dire 80 images classiques ou animées, équivalentes à une case standard de bande dessinée. Je vous invite d’ailleurs à découvrir ce format que je trouve particulièrement intéressant.
Et ce n’est pas tout ! Nous avons eu le privilège d’avoir Maliki comme ambassadrice et l’association Rongeurs en Destress comme partenaire.

Et cerise sur le gâteau, cette septième édition a été couronnée de succès avec plus de mille participants !!

J’ai vraiment passé un agréable moment et ce sera avec joie que je participerai l’année prochaine pour la troisième fois consécutive. Toutefois, je tiendrai en considération que ce ne sera pas sans conséquence. En effet, écrire cette news m’aura pris un certain temps. Plus précisément, après avoir pondu mes 28 planches, mon cerveau était dans l’incapacité d’agencer correctement des phrases sans que ça devienne un gros brouillon digne d’un casse-tête chinois. Il m’aura donc fallu 2 x 23 heures supplémentaires pour m’en remettre.

Comme l’année dernière, je vous ai fait une petite liste de recommandations.
Toutefois, cette dernière n’est pas exhaustive car je n’ai pas examiner toutes les participations. Si vous avez un peu de temps, je vous convie à farfouiller dans la section  »Auteurs ».

Pour rappel, le thème de l’édition 2014 choisi par l’association Rongeurs en Destress était : Famille nombreuse 
Et la contrainte choisie par l’ambassadrice Maliki était : Seuls les animaux ont le droit de parler pendant toute la BD (l’humain ne comptant pas pour un animal).

« MARUN » par Saina
« Siopêpolis » par Boutanox
« SAPIEN » par j.Bishop
« CHAïNiNG » par K4nti

Et je n’oublie pas de citer mes vaillants collègues, toujours présents à ce massacre annuel d’hygiène de vie !

« Livraison à domicile » par Ephyse
“(pas de titre)“ par Mr.CrazySmile

Concernant ma participation, vous pouvez la lire directement ci-dessous ou sur ma page officielle des 23h de la BD
J’ai voulu réaliser un nouveau chapitre de la petite chapardeuse et je crois bien qu’elle se prête définitivement bien à cet exercice. Selon le thème et la contrainte de la prochaine édition, une troisième épisode sera envisageable.

Durant votre lecture, si vous constatez une différence entre les premières et les dernières pages, c’est tout à fait normal. Je dois l’avouer, vers 6:30 du matin, mon état de mort-vivant m’a quelque peu obligé à « simplifier » pour rejoindre au plus vite le doux confort de mon oreiller.